Portrait de Michèle Pierre
Michèle Pierre

Michèle Pierre

Diplômée du Conservatoire National Supérieur de Paris, Michèle Pierre s’épanouit dans des projets variés, privilégiant les petits ensembles aux grands.
 

Publié le

Diplômée du Conservatoire National Supérieur de Paris, Michèle Pierre s’épanouit dans des projets variés, privilégiant les petits ensembles aux grands.
 

Son premier disque, paru en 2018 avec le guitariste Armen Doneyan, autour des amitiés franco espagnoles du XXe siècle, a été chaleureusement accueilli par la critique. 

Michèle débute le violoncelle au conservatoire du Havre avec Aline Bertrand.
 Après un passage à la HEMU de Lausanne dans la classe de François Salque, elle intègre en 2010 le CNSM de Paris avec Philippe Muller, et obtient son Master en 2015 mention Très Bien. 

Elle fonde en 2012 le Duo Solea avec le guitariste Armen Doneyan. Tous deux remportent plusieurs premier prix et prix du public de concours de musique de chambre (Fnapec, Bellan, Rabastens).
 Ils se produisent dans de nombreux festivals et émissions de radio (Génération France Musique, Classic Club sur France Musique). Ensemble, ils co-organisent et assurent la direction artistique du festival la Semaine Classique du Lavoir au Lavoir Moderne Parisien, dans un esprit de convivialité et d’ouverture sur d’autres styles de musique.

Michèle fait partie depuis deux ans de la compagnie de création lyrique Miroirs Étendus, et se produit dans plusieurs projets allant de l’opéra contemporain à des revisites de répertoire déjà existant, en France (Opéras de Rouen et de Lille, Théâtre impérial de Compiègne), en Allemagne (Berghaim Berlin) et en Irlande. 

Elle a joué dans quelques grands ensembles : en tant que violoncelle solo dans l’Orchestre des Lauréats pendant trois années, dans les Dissonances, orchestre sans chef de David Grimal, et fait partie de l’Orchestre de violoncelles de François Salque. 

Violoncelliste éclectique, Michèle aime se plonger dans des univers très différents. Formée en jazz au Jupo, école de Jazz Havraise, elle fait partie de plusieurs ensembles de musiques du monde, jazz et improvisées, notamment le trio de tango argentin Roberta Roman Trio, le projet L’Odyssée de Fred Pallem et Le Sacre du Tympan, groupe qui remporte la victoire du jazz « groupe de l’année » en 2019. 

Elle a également joué régulièrement dans le spectacle de Jean-Louis Trintignant (Trintignant/ Mille/Piazzola) avec le quintette de l’accordéoniste jazz Daniel Mille. 

Projet cher à son cœur, le Duo Brady, créé en 2011 avec le violoncelliste Paul Colomb, est un duo mêlant improvisation et compositions personnelles inspirées de musiques de l’Inde, d’Orient, du Grand Nord. Les deux musiciens sortiront leur premier disque en Juin prochain.
Egalement compositrice pour son instrument, Michèle a écrit la musique originale de la pièce de Joël Zaffarano, "l’Ame offerte", musique pour violoncelle et dispositif électronique. Elle co-écrit avec Paul Colomb la musique de la pièce de théâtre "Encore combien d’étoiles" de la compagnie Amarante, spectacle poignant autour du thème de l’exil.